Matthieu, c’est un vieux copain de St Ger aka Saint Gervais Les Bains en Haute Savoie. On a passé quelques étés de notre jeunesse ensemble entre balades à vélo et boissons alcolisées le soir. Une chouette époque. On s’est plus vraiment revu après. La vie. Vous savez.

Ces quelques images issues de son trip en Asie et attrapées sur son tumblr : picsorlies.tumblr.com, m’ont bien fait plaisir. Je ne savais pas qu’il en pinçait pour la photo et je dois dire que c’est vraiment pas mal dans l’ensemble. Pour ce qui est de son attrait pour la montagne, là c’était moins une surprise. Bien joué Matthieu !

8 06 2013

Matthieu Simon
Images chinoises issues de son voyage de 9 mois en Asie, 2012—2013

More

Le beau sommet du Mianzimu (6054 m) situé à l’est de la chaine de l’Himalaya semble à ce jour vierge de toute ascension. Ce qui est aussi étonnant c’est que les 4 autres sommets à proximité dont le plus haut (Kawagebo, 6740 m) sont toujours invaincus malgré des tentatives, dont certaines dramatiques (17 morts en 1991 lors d’une expédition au Kawagebo).

Sur cette image de Matthieu, on peut voir le Mianzimu à gauche toute, puis le Jiariren-an (5470 m) l’arrête sur sa droite, puis le Xaiunang (6000 m), le Khawa Karpo (6740 m) et le Peak 6509 à droite toute.

Plus d’images de son trip en Asie sur son blog.

8 06 2013

Matthieu Simon
Mianzimu, 6054 m (face nord), Chine

More

Depuis le temps que je me dis qu’un peu de «graphisme de montagne» pourrait tout à fait trouver sa place sur le blog enfin je me lance. Je suis graphiste après tout hein. J’en ai donc quelques uns dans mon tiroir et on commence avec le studio Pirol (Lea Schmidt et Simone Farner)  basé en suisse comme par hasard (Zürich plus précisément). La référence aux aiguilles Ravanel et Mummery me rappelle les ascensions de la jolie parisienne Brigitte suivant son jeune guide Zian dans La grande crevasse de Frison-Roche, une belle histoire (un brin tragique comme souvent).

www.pirol.org

1 06 2013

Caractère Alpina par le studio Pirol, 2010

More

Après avoir essayé en vain de contacter l’artiste, je me suis résolu à publier ces quelques images. J’aurais voulu en savoir un peu plus sur cette série assez chouette et somme toute assez parlante : feux d’artifice, nuit et montagne. Quelques mots autours de son travail ici.

www.raphaelhefti.ch

29 05 2013

Raphaël Hefti
Images de la série Disco

More

Quelques mots du sympathique Charlie Buffet (qui avait publié aux éditions Guérin le chouette titre La folie du K2) à propos de son dernier livre sur l’alpiniste suisse Erhard Loretan publié aux éditions Guérin. Loretan, un alpiniste hors-norme dans la lignée des Messner, Kukuczka, Lafaille, un style radical fondé sur la vitesse (on dormira en rentrant) et l’ascension légère (une pelle, un réchaud, une barre énergétique par jour et des lunettes de rechange) et une simplicité qu’évoque ici Charlie Buffet.

25 05 2013

Erhard Loretan par Charlie Buffet
Éditions Guérin, 2013

More

Quelques actualités du photographe sur miraclesandsuccess.blogspot.fr et un petit témoignage de ce dernier .

13 05 2013

Bertrand Trichet
Images issues de la série Mont Thabor, août 2012

More

Mont Thabor et tour de la Vallée de la Haute Clarée (août 2012)               Bertrand Trichet

Ces quelques images ont été faites sans aucun but précis, si ce n’est celui du plaisir de la photographie — et de porter quelques kilos supplémentaires de matériel au cours de cette randonnée de quatre jours, techniquement facile mais «relativement» longue. «Relativement», car nos accompagnateurs athlètes «traileurs», qui nous avaient préparé cette sortie avec «sommet» (3178 m), n’auraient certainement pas le même avis que moi sur ce parcours de 70 km avec 4400 m de dénivelé total (plus 2 baignades!).

Le premier jour, nous avons débuté notre marche à quelques kilomètres en amont de Monêtier les Bains (1750 m) au bord de la D1091, pour arriver le soir au refuge des Drayères (2180 m). Le lendemain — LA grosse journée —, départ à 7h00 pour atteindre le sommet du Mont Thabor (3178 m). Après un pique-nique avec vue panoramique, nous sommes redescendus pour rejoindre le refuge du même nom (2500 m). À l’arrivée, baignade dans le lac Rond à quelques mètres de là pour finir de nous épuiser (super!). Le troisième jour avait déjà un goût de retour à la civilisation, puisque nous sommes descendus, via la Vallée Étroite, jusqu’au petit village de Névache, pour y passer la nuit. Le quatrième et dernier jour était celui du «vrai» retour, via la Crête des Aiguillers. Parti avec moins d’entrain ce jour-là, avec la sensation de rebrousser chemin vers la voiture, mon impression quelque peu négative s’est cependant rapidement dissipée avec la vue impressionnante sur le Dôme des Écrins et le glacier de la Meije, juste là, sous nos yeux, pendant une bonne partie de la journée. Je garde finalement un très bon souvenir cette journée «avec vue», au moins aussi exceptionnelle que l’ascension du Mont Thabor et la baignade en eau glaciale… Allez-y! Il parait même que ça se fait l’hiver en ski de randonnée mais sans baignade.

PS1: Il existe aussi un Mont Thabor en Israël; c’est celui où Napoléon a mené «la bataille du Mont-Thabor» (1799)

PS2: Notre deuxième baignade a eu lieu aux thermes de Monêtier; après 4 jours de marche,
je conseille…

PS3: Mes remerciements à Caroline Solinas et Damien Vaugoyeau (http://3d-trail.over-blog.com) pour nous avoir guidé — et un peu attendu…

13 05 2013
7 05 2013

Ansel Adams, El Capitan, 1952
Thomas Struth, El Capitan, 1999

Une affiche pour l’exposition du moment au Louvre: De l’Allemagne.1800—1839, avec utilisée cette belle image de Carl Gustav Carus intitulée Haute Montagne (vers 1824).

Et une affiche pour une pièce qui se nomme La Vie dans les plis donnée au Théatre Nanterre-Amandiers en octobre 2012. Une direction artistique nature pour cette saison 2012—2013 et toujours animée par le bon trio Béjean/Ledoux/Körner (www.pbnl.fr).

29 04 2013

De l’Allemagne.1800—1839
La Vie dans les plis. 

More

K c’est Kei, mi-homme mi-animal, une sorte de Kilian Jornet croisé avec le mentor de Bonington, l’increvable et barbu Hamish MacInnes : un mec capable de finir son ascension pieds nus (méthode plus adhésive sur la roche gelée dans les années 50) le tout après plusieurs jours sans abris dans une paroi écossaise plaquée de neige. Quasiment mystique, K se dépêche sur les hauts sommets himalayens à la rescousse de simples mortels en sérieuse difficultés (ou à l’invitation d’alpinistes mal intentionnés). Le temps pour lui de les sauver de leur mauvais pas (ou de leur vanité) grâce à des techniques ancestrales. Je vous conseille sa technique à base de cuisseaux de cerfs contre les gelures, c’est simple il suffit d’en avoir toujours 3 ou 4 sur soi et d’y introduire intégralement les membres de votre compagnon à l’agonie. A priori il devrait s’en sortir intact. Et voici K maintenant disparaissant en aussi peu de temps qu’il m’a fallu pour dévorer les cinq chapitres du livre.

23 04 2013

K
Dessins de Jiro Taniguchi
Scénario de Shiro Tosaki

More